Drague et séduction

Séduire un homme : comment s’y prendre ?

Séduire un homme : comment s’y prendre ?
Notez cet article

Séduire un homme est une belle aventure ! C’est vrai, l’homme malgré ses dehors machos à qui on ne la fait pas est en fait d’une fragilité tout bonnement étonnante. Depuis tout petit déjà, on lui a rabâché qu’il devait se préparer à être soutien de famille. C’est lui l’homme et donc c’est lui qui décide, qui choisit. Or, quand on y regarde d’un peu plus près, sous le vernis de la virilité, on trouve bien souvent un cœur d’artichaut prêt à fondre à la moindre attention d’une femme. Comment, c’est bien moi qu’elle regarde comme ça ?

Ainsi, du fait de leur éducation, les hommes ronronnent dans un schéma bien borné. Et pour séduire un homme, il suffit souvent de faire le premier pas… Et oui, chose bizarre, l’homme ne s’attend pas à ce qu’une femme prenne les devants. Il s’étonne et se déstabilise quand une femme le pousse dans ses derniers retranchements. Les femmes usent rarement de cette arme d’ordinaire il est vrai mais quand elles le font à un moment ou un autre de la relation, l’homme ne sait plus résister.

Prendre les devants est donc une bonne stratégie pour séduire un homme: une invitation à dîner, un petit cadeau coquin pour brusquer les choses et le voilà totalement désarçonné. La femme pourra ensuite laisser l’initiative à l’homme pour passer à un autre registre : femme enfant, femme fatale, maîtresse ou mère poule… Les hommes adorent les surprises et pas seulement les bons petits plats ! Comme en toute chose, l’important est la variété ! Un autre truc infaillible est de le rendre jaloux ! Oui, rien ne vaut des clins d’œil appuyés à un autre homme pour déclencher immédiatement un regain de tendresse… Evidemment, il ne faut pas aller trop loin sous peine de lasser son partenaire ! Entre provoc et cocooning, il faut un juste milieu.

Related posts

Technique de massage

Drague : mes conseils pour y arriver

Draguer sur le net, mode d’emploi

Les gestes de la séduction

Huile de massage

Fantasme, laissez vous aller